Devenir freelance #4 : sortir de sa zone de confort

L'Atelier des Mots (7)

Je crois qu’on ne devient pas freelance par hasard. Devenir freelance, ce n’est pas une vocation, c’est un état d’esprit. Jamais on a entendu une petite fille ou un petit garçon dire : « Quand je serai grande, je serai freelance ! ». Moi quand j’étais plus jeune, je me voyais plus devenir archéologue, écrivain ou professeur. Des métiers connus et qui font rêver !

Parce que la plupart du temps, quand on dit qu’on est freelance, les réactions ressemblent souvent à ça :

  • « Ça doit être génial d’être son propre patron, je ne supporte plus le mien »
  • « J’aimerais tellement travailler de chez moi, tu dois être peinarde ! »
  • « Tu dois bien gagner ta vie si tu t’es mise à ton compte »
  • « Vivre de ma passion, c’est mon rêve »

Lorsque j’ai décidé de devenir freelance, j’avais surtout envie de fuir mon quotidien et de changer ma façon de travailler. Adieu la hiérarchie sclérosée, les projets qui pédalent dans la semoule et les collègues qui se reposent sur leurs lauriers (je caricature à peine). J’avais très envie de retrouver un souffle dans mon travail. Davantage de liberté et de créativité.

Pourtant, être freelance, ce n’est pas la fête du slip ! Faire de sa passion un métier, ça demande du temps, de l’énergie, de la patience, de la rigueur, de la volonté, de l’audace… Bref, il faut oser sortir de sa zone de confort. C’est d’ailleurs bien souvent ce qui freine beaucoup de gens à réaliser leur rêve professionnel.

Parler de son activité avec des mots justes, démarcher, gérer sa compta, se créer un réseau, se lancer des défis. La vie de freelance, c’est un peu comme les montagnes russes ou un yoyo. Un jour on est euphorique parce qu’on vient de décrocher un contrat qui nous motive à fond, le lendemain on déchante parce qu’un autre client nous plante au dernier moment…

Mais lorsque je pense à ma vie il y a un an très exactement, je me dis que j’ai parcouru un sacré bout de chemin, et que je touche du doigt un équilibre important pour moi. En partageant ma passion pour les mots, en racontant des histoires, en valorisant un héritage, je suis un peu devenue écrivain-archéologue-professeur… non ? : )

Je vous laisse avec cette vidéo vraiment géniale, qui m’a d’ailleurs inspiré ce billet !

Et vous, rêvez-vous de devenir freelance ? Comment le vivez-vous ?

xxx

Photo © L’Atelier des Mots

Publicités

4 réflexions sur “Devenir freelance #4 : sortir de sa zone de confort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s